Nos chefs

Mehdi

Mehdi Kebboul, c’est un peu le parrain des Tablées Cachées. Rencontré au tout début de l’aventure, sa générosité et son enthousiasme teinté d’un bon accent du Sud nous ont séduittout de suite. Virtuose des fourneaux, il aime travailler des assiettes tout en finesse avec des touches florales et colorées, aux saveurs souvent méditerranéennes. Passé par le Bristol, le Chalet Philibert ou encore le Bistro Méricourt dont il a été le chef ces dernières années, finaliste du Trophée Bernard Loiseaux, il reste très humble sur son parcours et souhaite avant tout mettre son talent au service de projets dans lesquels il croit, à l’image de TabléesCachées.

Passionné, Mehdi a également le goût du challenge et sait relever les défis, malgré les conditions parfois sportives ! Ses superbes assiettes sont toujours au rendez-vous.

Il se murmure aussi que le chef va ouvrir son adresse en septembre, mais chut pourl’instant c’est encore secret ! D’ici là les projets avec lui ne sont pas finis, parole de TabléesCachées !

François

François, c’est avant tout l’histoire d’un parcours un peu atypique. Passionné de cuisine, il s’est d’abord orienté dans l’urbanisme avant de céder à l’appel des sirènes et de se reconvertir dans la gastronomie. Et quelle conversion ! Passé par le Carré des Feuillants ** et Itinéraires *, ce jeune chef à l’accent chantant aime travailler les produits du terroir, y compris ceux de son Sud Ouest natal, qu’il relève de fleurs comestibles, savamment parsemées au fil de ses plats.

Motivé et plein d’énergie, il a relevé le défi des Tablées Cachées avec un menu ambitieux et gourmand, pour un excellent Dîner Underground dans les Anciens Frigos de Paris. Pour le retrouver aujourd’hui ? Direction L’Arôme, dans le 8e arrondissement !

Mo

Ambitieux et talentueux, Mo est quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié. Lorsqu’on a évoqué pour la première fois avec lui l’idée de faire une grande Tablée de 60 personnes dans la nef d’un ancien couvent, il n’a pas cillé, et a tout de suite relevé le défi.

Diplômé de l’école hôtelière de Toulouse avec trois CAP (de cuisinier, de pâtissier ET de sommelier), il officie dans divers étoilés en France et à l’étranger (Les Jardins de l’Opéra **, La Table d’Anvers*, Le Doyen ***, Alain Ducasse à New York…) avant de reposer ses valises à Toulouse pour reprendre La Corde, l’un des plus anciens restaurants de Toulouse.

Aujourd’hui de retour en région parisienne avec sa femme Coralie, il a ouvert les Mets de Mo à Créteil, une adresse gastronomique basée sur les produits du terroir, et qui vaut sacrément le détour ! On y retrouve notamment la fameuse tarte au chocolat et à l’or, qui en a fait saliver plus d’un à la Tablée... On dit ça on ne dit rien !

Thierry

Quand on a rencontré Thierry, on est reparti avec la patate, la vraie, tellement son sourire et sa générosité étaient contagieux.

Son histoire ? Petit déjà, il passait ses dimanches à faire des gâteaux. A 14 ans, l’intervention décisive d’un mentor achève de le convaincre que la cuisine est son avenir et il part en BEP, malgré la réticence de ses parents. S’ensuivent alors une formation solide chez Ferrandi, puis une multitude d’expériences dans des maisons prestigieuses : Joël Robuchon à Londres, le Park Hyatt à Paris, le Louis XV à Monaco, le Meurice, le Senderens, puis le Bristol, et enfin le Plaza Champs-Elysées, dont il est devenu chef depuis peu.

Une belle ascension pour un chef très attachant, qui démontre avec brio qu’il aurait eu tort de renoncer à ses rêves d’enfants. On espère le revoir sur une prochaine Tablée !

Mayu

Jeune chef japonaise, Mayu est d’abord élevée au Canada, puis part vivre au Mexique, au Royame-Uni, à Hong Kong et enfin au Japon.

Passionnée par la gastronomie, elle quitte alors sa carrière en finance, pour venir se former à la célèbre école du Cordon Bleu à Paris. C’est ici que débute sa carrière de chef. Après son école, elle part travailler dans un bistro français de Tokyo puis revient à Paris pour rejoindre les équipes du Ministère des Affaires Etrangères, où elle oeuvre notamment pour Laurent Fabius.

Sa gentillesse et sa cuisine aux saveurs exotiques, nous ont vite conquis et ce sont des plats hauts en couleurs qu’elle nous a servi lors de ce dîner Brut.

August

On a repéré Vincent, le coloc d'August, à la Trinquette, un bar à vin du 1er. Coline entend Vincent, qui officie alors derrière le bar, parler de l’ouverture prochaine de son restaurant. Emballé par le concept de Tablées Cachées il nous présente alors August, jeune chef suédois.

Passé par la Gazzeta et le Roseval, August est tout de suite partant pour relever le challenge de notre dîner à la maison ! Et “challenge” est un faible mot puisqu’ils ont transformé la kitchenette étudiante en véritable labo de cuisine, nous sortant un repas somptueux faisant la part belle aux produits de saison. Même le barbecue a été mis à contribution ! Enthousiastes, créatifs et passionnés, ces deux là nous ont fait passer une super soirée et c’est avec plaisir que nous vous tiendront informés de l’ouverture de leur prochain restaurant, le Poulet Noir. A l’occasion demandez-leur pourquoi ce nom, l’anecdote vaut le détour…

Gazzeta, Roseval

Bruno

C’est au détour d’un dîner Tablées Cachées que nous avons rencontré Bruno et ses acolytes.

Bouillonnant d’entrain et de passion, il nous a offert pour la Tablée un dîner puisant dans ses racines brésiliennes et orchestré autour du thème du partage, en accord avec l’atmosphère conviviale et gourmet de Matière A.

Diego

Formé par Ferrandi, avec plusieurs stages dans de grandes maisons à son actif (l’Acajou, The Kitchen Gallery, le Palais de l’Elysée...), le jeune Diego a rejoint l’équipe du chef Mehdi Kebboul au Bistro Méricourt, un joli bistro aux airs de gastro en plein coeur du 11e arrondissement.

Pétillant, il a mis le feu à notre dîner Rébellion en prenant les commandes du Bistro sous les yeux attentifs de Mehdi, à table avec nous.

A tout juste 17 ans, il nous a régalé de plats aux dressages impeccables et aux saveurs surprenantes, et a su conquérir les papilles de nos convives. Un futur grand !

Adrien

Quand Adrien a poussé la porte du café, l’air tranquille et souriant, on a tout de suite su qu'on voulait travailler avec lui.

Diplômé de Ferrandi, formé chez Potel et Chabot et aujourd'hui chez Joly, Meilleur Ouvrier de France, Adrien a relevé le défi du Diner de Canailles avec générosité et brio.

Un chef exceptionnel qu'on espère accueillir de nouveau chez Tablées Cachées !

Clément

Clément est tombé amoureux de la pâtisserie tout petit. Bien qu'en école de commerce, ne pouvant résister longtemps à l’appel des fourneaux, il se lance dans un CAP pâtisserie en parallèle de ses études (et en depit de son 12m2) et l'obtient haut la main. Très vite, il met en application son talent au sein de la brigade du restaurant de la Villa Florentine, Les Terrasses de Lyon, étoilé au Michelin.